compte en euro suisse

Compte en euro: cela en vaut-il la peine?

Apprenez de la rédaction Moneyland si un compte suisse en euros en vaut la peine pour les Suissesses et les Suisses.

Après le retrait de la limite inférieure de l’euro par la BNS, de nombreux Suissesses et Suisses désirent profiter de la faiblesse de l’euro. A court terme, des files d’attente se sont donc même formées devant les bancomats suisses.

D’autres lorgnent en direction d’un compte en euros. Il se pourrait bien que l’euro soit bientôt à nouveau fort face au franc suisse. Dans ce cas, on pourrait aujourd’hui encore profiter du taux favorable et aller plus tard faire les achats avec les euros. Ou échanger à nouveau les euros contre de l’argent suisse.

L’idée est la suivante: face aux stocks d’euros en espèces, l’avantage serait de pouvoir tirer profit entre-temps des intérêts de compte.

Il existe en principe deux différents types de compte en euros. Ces deux types de compte s’ouvrent aussi simplement que des comptes en francs suisses.

Compte privé en euros

Il y a d’une part le compte privé, que l’on nomme également compte giro ou compte de paiement. L’ensemble du trafic des paiements a lieu via ce compte. La carte de débit – par exemple la carte Maestro ou carte V-Pay – est prélevée sur ce compte.

Dans le cas des comptes privés suisses en euros, les intérêts sont cependant dérisoires, comme le montre un comparatif. Dans le cas de certains comptes, comme par exemple le compte privé UBS en EUR, plus aucun intérêt n’est même versé. La gestion de compte n’est en règle générale pourtant pas gratuite dans le cas de comptes privés.

Compte d’épargne en euros

Il y a d’autre part le compte d’épargne, encore gratuit pour la plupart des banques. Le compte d’épargne ne s’adresse pas au trafic des paiements et dispose généralement d’un taux d’intérêt plus élevé. Les conditions de retrait sont pourtant la plupart du temps plus strictes que dans le cas de comptes privés. Le délai de résiliation doit être observé pour les montants plus élevés.

Comme le montre le comparatif interactif de comptes d’épargne en euros de moneyland.ch, les taux d’intérêt en euro des comptes d’épargne suisse ont aussi diminué de façon marquée ces derniers temps et se situent au niveau inférieur des comptes d’épargne en francs suisses. L’avantage en matière d’intérêt par rapport à l’argent en espèces est donc comparativement faible, même dans le cas de comptes d’épargne.

Pour les spéculateurs, il faut en outre souligner que le cours pourrait également aller théoriquement dans l’autre direction sans une limite inférieure fixe.

Compte en euros pour des paiements réguliers en euros

Il existe cependant un cas d’application dans lequel un compte en euros en vaut la peine même sans désir de spéculation: un compte en euros est recommandé pour tous les clients qui paient régulièrement ou fréquemment en euros.

Divers frais de conversion de devises étrangères sont sinon facturés à chaque paiement. Les frais de conversion sont également dus dans le cas où l’on ne dispose pas de revenu en euros lors d’un virement du compte en francs suisses vers le compte en euros. On peut cependant s’informer à l’avance et en une seule fois sur le cours et l’on dispose ainsi d’un meilleur contrôle sur les taxes correspondantes.

Cela est valable en particulier pour les cartes de crédit: dans le cas de cartes de crédit en francs suisses, des taxes considérables sont dues en devises étrangères, allant jusqu’à 4% au total pour le traitement et la conversion. Avec une carte de crédit en euros, ce problème de frais de devises étrangères est contourné.

Pour plus d'informations:
Cartes de crédit: économisez des centaines de francs
Comptes privés
Comparatif suisse des comptes d’épargne

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.